130115 copyright 2020 Richard SANDER

Puerto de las Nieves est un port de pêche où il est agréable de se promener. J’aime bien longer le bord de mer jusqu’aux piscines naturelles situées au nord du village. Les vagues qui se brisent sur les rochers sont un spectacle qui me réjouit à chaque visite. Je vous présenterai ces piscines naturelles lors d’un prochain article. C’est l’occasion de voir, lors de cette promenade, l’ancien moulin à vent à la sortie du village ainsi que le mémorial des poètes situé à mi-parcours de la promenade côtière.

Flâner le long du port est aussi très agréable. C’est un port particulier. Côté habitations se trouve la plage de galets que l’on longe en passant devant les restaurants terrasses. Les quais et la digue sont de l’autre côté de la baie portuaire.

1 copyright 2020 Richard SANDER

Arrivé à l’extrémité des plages on peut faire demi-tour et revenir par la rue située derrière la ligne des restaurants. C’est l’occasion de voir la chapelle de Notre Dame de Las Nieves construite vers le milieu du XVIe siècle.

2 copyright 2020 Richard SANDER

Cette chapelle n’a pas d´horaire fixe d’ouverture. Si vous avez la chance de passer alors qu’elle soit ouverte, n’hésitez pas à franchir son porche pour admirer l’intérieur de la nef. 

La chapelle de Notre Dame de Las Nieves telle que nous la voyons aujourd’hui est le résultat de cinq siècles d’histoire animés par ses transformations et agrandissements.

Elle fut construite à côté de tour forteresse, datant de 1481, édifiée sur l’ordre du capitaine castillan Alonso Fernández de Lugo. Le but de la tour forteresse fut d’aider à l’accélération de la conquête définitive de l’île de Gran Canaria. De cet ouvrage militaire il ne reste aucun vestige. Ce fut ce capitaine qui instaura la dénomination de Notre Dame de Las Nieves à ces terres côtières.  

La conquête de l’île conclue en 1483, les Rois Catholiques offrirent les terres d’Agaete au capitaine Fernández de Lugo, lequel y implanta et développa la culture de la canne à sucre ainsi qu’une fabrique de transformation et production sucrière. En cette fin de XVe siècle le sucre était l’or blanc de l’Europe et une source d’enrichissement importante.

En 1494 le capitaine vendit la plantation au négociant génois Francisco de Palomares, lequel confia l’administration de celle-ci à son frère Antón Cerezo.

Dans son testament rédigé en 1532, Antón Cerezo s’engagea avec son épouse Sancha Díaz de Zorita, á établir un monastère et l’église de Notre Dame de Las Nieves. Le monastère ne fut jamais construit. L’église fut édifiée sous le parrainage de ses héritiers et successeurs.

9 copyright 2020 Richard SANDER

La construction originelle fut bâtie humblement et couverte avec une toiture en tuiles. Au XVIIIe siècle elle fut agrandie. L’aspect actuel date du XIXe siècle avec la construction du fronton façade flanqué de chaque côté d’une tour. Le toit en tuiles fut remplacé par une toiture lisse lors de ces ultimes travaux.

6 copyright 2020 Richard SANDER

A l’intérieur la nef est séparée du chœur d’église par une arche en ogive originelle à l’édification du corps de bâtiment. Le plafond du chœur est en bois et monté dans le style mudéjar. Il fut peint lors des rénovations du XVIIIe siècle. Sur l’autel est exposé le retable de la Vierge de Las Nieves. C’est l’unique image de cette église.

4 copyright 2020 Richard SANDER

5 copyright 2020 Richard SANDER

7 copyright 2020 Richard SANDER

8 copyright 2020 Richard SANDER

La décoration de la nef est très humble avec l’exposition d’une collection de maquettes de bateaux, réalisées par les marins et remise à la Vierge de Las Nieves en offrandes.

10 copyright 2020 Richard SANDER

Le retable de Notre Dame de Las Nieves est une commande de Antón Cerezo et de son épouse Sancha Díaz de Zorita en 1535 à l’école d’art des Flandres. Ce choix fut dirigé par le fait de l’étroite relation commerciale entre les îles Canaries et les Flandres, due aux exportations de sucre vers ce pays. L’œuvre est attribuée au peintre Joos Van Cleve qui résidait à Anvers et qui était doyen de la corporation des peintres de la ville.

3 copyright 2020 Richard SANDER

 © Copyright 2020 Richard SANDER