DSC00499 copyright 2020 Richard SANDER

De gauche à droite.

SAULO TORÓN – TOMÁS MORALES – ALONSO QUESADA

Si un jour vous vous promenez le long du bord de mer depuis Puerto de las Nieves, à Agaete, jusqu’aux piscines naturelles de Las Nieves vous passerez devant le mémorial des poètes de l’île de Gran Canaria.

Prenez le temps de vous arrêter cinq minutes pour admirer ces statues de bronze et lire les plaques commémoratives de chaque poète.

DSC00496 copyright 2020 Richard SANDER

DSC00498 copyright 2020 Richard SANDER

DSC00501

…por eso, aunque te deje desolada y desierta, vendré todas las noches a llamar a tu puerta…

Saulo León Torón Navarro naquit dans la ville de Telde, île de Gran Canaria, le 24 juin 1885. A l’âge de 10 ans sa famille déménagea pour s’installer à Las Palmas de Gran Canaria. Il y décéda le 23 janvier 1974.

Son nom est inévitablement lié à ceux de Tomás Morales et Alonso Quesada. Ces trois poètes sont représentatifs du mouvement moderniste espagnol et formèrent la première génération du lyrisme canarien.

Saulo Torón fut un autodidacte et il publia son premier sonnet en 1911, dans le journal canarien El Teléfono. Il écrivit jusqu’aux années 1930 puis ses publications cessèrent jusqu’aux années 1960. En 1963 il recommença à publier des ouvrages de poèmes.

DSC00504

…puerto de Gran Canaria sobre el sonoro Atlántico con sus faroles rojos en la noche calina…

Tomás Morales Castellano naquit dans la ville de Moya, île de Gran Canaria, le 10 octobre 1884. Il décéda le 15 août 1921 à Las Palmas de Gran Canaria.

Il publia son premier recueil de poèmes en 1908, Poemas de la gloria, del amor y del mar.

Je vous recommande de visiter sa maison musée située dans la ville de Moya.  Vous pouvez également lire mon article publié le 13 mars 2019 dédié à ce musée.

DSC00503

…¡El puerto de Las Nieves, solitario y lejano, junto a unas rocas negras!...

Rafael Romero Quesada naquit le 5 décembre 1886 dans la ville de Las Palmas de Gran Canaria. Il décéda le 4 novembre 1925 dans la ville de Santa Brígida, dans l’île de Gran Canaria.

Rafael Quesada publia ses premiers poèmes en 1915, El lino de los sueños. En 1919 paru un autre recueil, Crónicas de la ciudad y de la noche. Il décéda avant l’âge de 40 ans. En 1944 fut publié un recueil posthume de ses poèmes inédits, Los caminos dispersos.

La fin du XIX siècle et le début du XX siècle fut une période culturelle très riche de l’île de Gran Canaria, avec des écrivains tels que Perez Galdo, des hommes politiques tels que Fernando León y Castillo, des peintres tels que Nestor Martín-Fernandez de la Torre et des poètes tels que ceux cités dans cet article.

Ces poètes dédièrent leur œuvre à la mer et aux terres de l’île de Gran Canaria.

© Copyright 2020 Richard SANDER