TUNO INDIO est l’appellation dans les îles Canaries de la FIGUE DE BARBARIE.

141026 TEJEDA 185

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette plante, de la famille des cactus, aux fruits comestibles et aux multiples propriétés médicinales est très répandue dans les îles Canaries, principalement à l’état sauvage. Attention aux épines !

 

140711 CANARIES VOYAGE 3 235

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

140711 CANARIES VOYAGE 3 239

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Totalement inconnue en Europe elle fut ramenée du Nouveau Monde par Christophe Colomb. Elle est originaire d’Amérique Centrale. La majorité des cactus proviennent du nouveau monde. C’est une plante sauvage, envahissante et un danger pour les plantes autochtones des régions où elle se développe. Le TUNO INDIO croît dans un sol filtrant et bien drainé, sous un climat chaud et bien ensoleillé. Le système racinaire est superficiel, 30 cm en moyenne, et très étendu. La plante arborescente peut atteindre de 3 à 5 mètres de haut, avec un système de cladodes (en forme de raquettes) sur lesquelles poussent les fruits et extensions.

140711 CANARIES VOYAGE 3 238

 

 

 

 

 

 

 

 

 

140902 JARDIN BOTANIQUE 300

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ces cladodes, de couleur vert-bleue, sont des tiges aplaties de 30 à 40 cm de long pour 15 à 25 cm de large et d’une épaisseur d’environ de 3 cm. Ils tendent à former des branches et se lignifient à la base, à partir de la quatrième année, pour former un tronc. Ils assurent la fonction chlorophyllienne à la place des feuilles. Les cladodes jeunes sont comestibles.  

140711 CANARIES VOYAGE 3 241

140711 CANARIES VOYAGE 3 240

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

140902 JARDIN BOTANIQUE 301

141026 TEJEDA 179

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les fleurs d’environ 8cm sont de couleur jaune citron à jaune orange et parfois rosées. Les fruits verts en juin juillet sont comestibles de septembre à décembre. A maturité ils sont de couleur jaune, orange, rouge et parfois blanche. Le fruit comestible, contient de nombreuses graines. Pour cette raison il faut éviter d’en consommer en grande quantité, car par l’action constipante des graines il peut se produire des occlusions intestinales.

Les fruits sont consommés principalement sous forme de jus, de mousses et de tartes.

141026 TEJEDA 178

141026 TEJEDA 181

 

 

 

 

 

 

 

 

 

141026 TEJEDA 184

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La multiplication en zones cultivées se fait par semis ou par bouture en partant des cladodes âgés de 1 à 2 ans. En culture irriguée on obtient un rendement de 250 à 300 quintaux de fruits à l’hectare.

Cette plante invasive, après avoir colonisé les îles Canaries et le pourtour méditerranéen, est de nos jours une plante cultivée pour ses fruits. Dans les îles Canaries elle est également utilisée pour l’élevage des cochenilles pour la production d’un colorant rouge. Ce n’est qu’au XIX siècle que cet élevage fut réussi dans les îles.

Dans les îles Canaries elle est consommée en jus, après filtration des graines.  Elle est utilisée pour les traitements hépatiques, faire baisser la fièvre et décongestionner les voies respiratoires. Le jus de la figue de barbarie fait baisser le niveau de sucre dans le sang dans les cas de diabète. Elle est utilisée pour traiter le cholestérol. Elle possède un haut pouvoir antioxydant avec une huile à haute teneur en vitamine E. C’est aussi un puissant anti-inflammatoire et désintoxiquant. Le fruit et la fleur ont une grande teneur en vitamine C.

Dans certains pays les cladodes jeunes sont une base de l’alimentation.

Le figuier de barbarie est employé  dans l’industrie cosmétique.

C’est l’exemple d’une plante sauvage qui s’est accoutumée à des conditions extrêmes en développant des propriétés de survie aux vertus médicinales.

 

© Copyright 2015 Richard SANDER